Les engrais chimiques sont mauvais pour la santé !

Bioponie cultiver maison

L’industrie alimentaire conventionnelle investit énormément dans la recherche autofinancée qui soutient son programme. Ils bloquent donc également la recherche sur l’impact des produits cultivés de manière conventionnelle sur l’environnement et les espèces vivantes, ainsi que sur la supériorité nutritionnelle des aliments biologiques, ce qui rend donc dès fois difficile pour le consommateur d’acquérir une compréhension complète de la littérature sur le sujet et les enjeux qui en découlent.

Dans cet article nous allons résumer certains points auxquelles vous devez être attentif quand il s’agit de fruits et légumes cultivés avec des engrais chimiques et que ceux-ci se retrouve dans votre assiette.

 L’agriculture biologique

L’agriculture biologique est un système de production spécifique qui évite donc l’utilisation des pesticides synthétiques et nocifs, d’engrais, de régulateurs de croissance et d’additifs alimentaires pour le bétail. Les produits biologiques sont ceux qui ont été cultivés de cette manière. Une grande confusion entoure le terme organique. Pour qu’un produit soit étiqueté « biologique », 95% des ingrédients d’un produit doivent être d’origines biologiques (organiques). Alors que si 100% des ingrédients sont biologiques, le produit peut être étiqueté « 100% biologique ». Un autre type d’étiquette dit « fabriqué avec des ingrédients biologiques » et c’est à ce moment qu’au moins 70% des ingrédients sont biologiques.

L’impact environnemental des engrais chimiques

Un engrais est une substance naturelle ou synthétique appliquée sur les sols pour fournir un ou plusieurs nutriments essentiels à la croissance des plantes. Ils contiennent les principaux macronutriments végétaux comme l’azote, le phosphore et le potassium. Ils contiennent également des macronutriments végétaux secondaires, du calcium, du magnésium et du soufre et des micronutriments comme le cuivre, le fer, le manganèse, le molybdène, le zinc et le bore. En général, les engrais peuvent être classés comme engrais organiques et engrais chimiques (ou inorganiques). Les engrais organiques ne sont pas utilisés commercialement en raison d’une productivité plus faible. Ces engrais se décomposent dans la nature, les rendant moins efficaces à des fins commerciales, mais beaucoup plus écologiques. Au lieu de cela, l’agriculture conventionnelle utilise des engrais chimiques, qui fournissent un rendement beaucoup plus élevé. Cependant, ces engrais chimiques ont un impact préjudiciable généralisé sur notre écosystème. L’un de ces impacts est l’eutrophisation ou l’hypertrophisation de l’eau douce, ce qui signifie que les masses d’eau douce deviennent fortement enrichies en minéraux et en nutriments en raison du ruissellement des terres. Il en résulte un certain nombre d’effets en aval. L’eutrophisation induit une croissance excessive des plantes aquatiques et des algues qui peuvent tuer les animaux marins, ainsi qu’une prolifération de cyanobactéries qui peuvent produire des toxines nocives qui peuvent s’accumuler dans la chaîne alimentaire et être nocives pour l’homme.

Le phosphate est le principal contributeur à l’effet d’eutrophisation, qui adhère étroitement au sol et est transporté vers l’eau douce par érosion. De plus, les engrais chimiques qui ont pollués les rivières, les lacs et même les océans sont riches en composés azotique qui provoquent ainsi un appauvrissement en oxygène de l’eau. Il ne faut pas beaucoup d’imagination pour anticiper ce qui se passera dans la vie sous l’eau lorsque l’oxygène vient à manquer.

Il a été signalé que les produits chimiques trouvés dans les engrais chimiques, en particulier les nitrates, sont les principaux contributeurs à la pollution de l’eau en général. Les effets des engrais chimiques sur le sol comprennent : l’acidification, qui limite la biodisponibilité des nutriments, l’accumulation d’éléments toxiques comme le cadmium, le fluorure, les éléments radioactifs, le plomb, l’arsenic, le chrome et le nickel, et enfin la perturbation de la biologie du sol.

La pollution par les engrais chimiques nous concerne tous !

L’impact sur l’humain des engrais chimiques

En ce qui concerne la santé humaine, les effets des engrais chimiques sont graves, tant par leur effet toxique direct que par les effets indirects liés à la diminution de la densité nutritive des plantes consommées. Il y a un rôle important de l’exposition aux nitrosamines dans la maladie d’Alzheimer, le diabète sucré et la stéatohépatite non alcoolique. Cette exposition provient d’une réaction chimique entre les nitrites et les amines ou protéines secondaires et provoque des dommages à l’ADN, un stress oxydant, une peroxydation lipidique et une activation pro-inflammatoire des cytokines, qui ensemble entraînent une dégénérescence cellulaire et une mort accrue. Alors que le nitrite est utilisé dans tous les aliments transformés et conservés, il est largement utilisé dans les engrais et est un composant majeur de l’eau polluée. Ainsi, les chercheurs suggèrent d’éliminer l’utilisation de nitrites dans les aliments, de réduire les niveaux de nitrate dans les engrais et l’eau utilisés pour irriguer les cultures, et enfin, d’employer des mesures sûres et efficaces pour détoxifier les aliments et l’eau avant la consommation humaine. Ces résultats ont ensuite été confirmés par de nombreuses autres études qui ont montré le rôle des engrais chimiques dans la maladie d’Alzheimer. Les concentrations toxiques de cadmium et d’aluminium dans le sol dues à l’utilisation d’engrais chimiques jouent également un rôle dans le processus et la physiopathologie de la maladie d’Alzheimer, ce qui a été également signalé par un autre groupe de recherche en Hongrie. Dans l’ensemble, de nombreuses recherches suggèrent que les engrais chimiques présentent un risque important pour la santé humaine et contribuent au développement de maladies chroniques.

Différences nutritionnelles entre les aliments biologiques et inorganiques

De plus, de nombreuses études ont également signalé des niveaux plus élevés d’antioxydants dans les produits biologiques par rapport aux produits conventionnels. Vous avez la possibilité de faire poussez votre propre nourriture bio directement chez vous avec nos solutions donc ne vous en privé pas ! D’après une étude de plus de dix ans à l’Université de Californie dans le département des sciences et technologies alimentaires ainsi que dans le département des sciences végétales, ils ont trouvé que les tomates biologiques contiennent respectivement 79% et 97% de niveaux plus élevés d’antioxydant quercétine. Une autre équipe de recherche étudiant la différence des niveaux de vitamine C entre les oranges biologiques et conventionnelles a constaté que les niveaux étaient plus élevés dans les oranges biologiques. Non seulement les aliments biologiques sont bons pour la santé mais ils limitent surtout les dégâts qui sont causés par la culture avec des engrais chimiques.

Comment changer son alimentation ?

Lorsque vous considérez toutes les recherches présentées, les aliments biologiques changent la donne dans le processus de prévention et de renversement de la maladie d’Alzheimer et d’autres maladies chroniques. Manger des produits biologiques de saison, qui reviennent essentiellement à la façon dont nous cultivions et mangions il y a des décennies, réduit non seulement les effets nocifs des engrais chimiques, mais offre également une meilleure qualité nutritionnelle. Malheureusement, les aliments biologiques sont plus chers et impose aux gens de faire un choix entre leurs portefeuilles, leurs santés et la préservation de notre planète. En 2020 ceci ne devrait jamais être le cas !

Avec notre solution de tour de culture verticale et nos serres connectées, vous pouvez dès aujourd’hui consommer différemment en protégeant notre planète et en réalisant des économies importantes. L’achat d’une tour de culture ou d’une serre est effectivement un investissement important lors de son achat mais si vous tenez des comptes des dépenses que vous faites chaque mois pour acheter des fruits et des légumes, vous constaterez que vous économiserez rapidement beaucoup d’argent à moyen terme. Pensez donc à votre santé, à protéger la planète et à économiser de l’argent grâce à nos solutions !

Faire suivre l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir nos artciles ?

Tu peux t'inscrire directement ici et recevoir nos actualités.

Découvrir d'autres articles